mercredi 21 février 2024

LES CONSIGNES PRO-ISRAÉLIENNES DONNEES A L’AFP


 

 

Le vade-mecum contenant les directives éditoriales de l'Agence France-Presse a été obtenu et publié par « Declassified », un très sérieux site d’investigation basé en Grande Bretagne. Ce guide-code demande à ses journalistes de présenter des informations qui tiennent compte des sensibilités du gouvernement israélien sans exiger un contexte similaire pour les Palestiniens.

Le siège parisien de l’AFP a exigé des modifications dans un article afin d’annuler l’assertion attribuant à Israël les frappes qui ont blessé ses propres journalistes
• Selon des sources de l’AFP des modifications similaires ont déjà été apportées aux reportages de l’agence sur le meurtre de la journaliste Shireen Abu Akleh,
• L’AFP affirme qu’elle « n’est liée à aucun groupe d’intérêt ni à aucune pression ».
« Tout le monde se calme », tel était le message du directeur de l’information Phil Chetwynd au personnel de l’Agence France-Presse (AFP) récemment. Injonction retrouvée dans un courriel divulgué par « Declassified », où l’auteur reconnait les « fortes émotions » que les événements en Israël et à Gaza ont provoquées parmi son personnel.
Des journalistes de l’AFP avaient exprimé leurs inquiétudes quant à ce qu’ils considéraient comme un parti pris pour et contre Israël dans les reportages de l’AFP. Ailleurs, de la BBC au New York Times, il y a également eu des inquiétudes comparables quant à la « partialité éditoriale », allant de la grogne aux licenciements et aux démissions.
L’analyse de « Declassified » de plus de cent « unes » des médias occidentaux a révélé une déshumanisation systématique des Palestiniens.

Les directives éditoriales de l’AFP, publiées à la mi-octobre et divulguées à « Declassified » ne sont pas de nature à rassurer.
Les lignes directrices, pour les reportages sur le conflit disent que les « paragraphes d’ouverture » de tous les articles devraient au moins mentionner trois éléments : les morts des deux côtés, les otages détenus par le Hamas et l’attaque sans précédent du Hamas contre Israël le 7 octobre.
Il n’est pas nécessaire de mentionner les décennies d’occupation israélienne de la Palestine les nettoyages ethniques, l’apartheid, la persécution du peuple palestinien et, bien sûr, le jugement d’ experts estimant que les actions d’Israël peuvent constituer un « génocide ».
 

Crimes de guerre

Les lignes directrices reconnaissent le « bombardement incessant de la bande de Gaza » par Israël et suggèrent aux journalistes de l’AFP d’ajouter comme contexte qu’« Israël a déclaré un siège complet de Gaza, coupant l’approvisionnement en eau, en électricité et en nourriture. Les Nations Unies se sont déclarées préoccupées par le siège total du territoire. »
Il n’est cependant pas nécessaire de mentionner qu’un tel siège, qui équivaut à une punition collective, est illégal. En ce qui concerne les crimes de guerre, les lignes directrices disent : « Le cas échéant, nous pouvons expliquer que selon des experts juridiques interrogés par l’AFP, les deux parties pourraient être accusées de crimes de guerre ».
Chetwynd, le patron de l’AFP, nous a dit : « Ce sont des directives générales et supplémentaires qui concernent l’histoire israélo-palestinienne. Elles complètent les directives existantes dans nos règles de l’agence, qui contiennent déjà beaucoup plus de détails. Ces directives sont mises à jour régulièrement, et la demande.
Chetwynd a ajouté : « Gardez à l’esprit qu’au plus fort de l’actualité, nous écrivions des centaines d’articles par jour à partir de lignes issues de nos correspondants de la région mais aussi du monde entier, de bureaux qui n’ont pas l’habitude d’écrire sur ce sujet. D’où la nécessité d’un arrière-plan simple et clair... Il serait tout à fait erroné d’insinuer que nos histoires manquent de contexte historique sur la question palestinienne. »
« Declassified » a examiné « un guide de style de l’AFP » datant de 2018 contenant des consignes pour ses reportages sur le Moyen-Orient et un « livre de style » en anglais qui date de 2016. A cette époque ces « tuteurs » n’indiquent pas aux journalistes quelles informations inclure ou mettre en avant dans leurs reportages sur le conflit Israël-Palestine.
La réponse reçue de l’AFP n’explique pas l’apparition subite de directives nouvelles inspirées des évènements du 7 octobre.

Brouiller le rôle d’Israël dans les bombardements

La déférence apparente de l’AFP à l’égard des sensibilités du gouvernement israélien s’étend à la couverture des blessures infligées par des tirs de chars israéliens à ses propres journalistes.
Le 13 octobre dernier, le reporter de Reuters Issam Abdallah a été tué et deux journalistes de l’AFP ont été blessés dans le sud du Liban. « Declassified » a obtenu les originaux de l’édition interne de l’article de l’AFP sur l’événement.
Ils révèlent que les premiers rapports de l’AFP ont mis l’accent sur le témoignage des autorités libanaises et de ses propres journalistes selon lequel « Israël a bombardé vendredi une région frontalière dans le sud du Liban. Et l’AFP ajoute que « l’armée israélienne ripostait à des tirs venus du Liban ».

« Les modifications annulant l’attribution des frappes à Israël ont été faites par un rédacteur en chef »

A propos du bombardement des journalistes, revenons sur l’ évolution de l’usage des mots de l’AFP. Vers 18 heures, heure locale, deux tirs de missiles ciblés à environ 40 secondes d’intervalle ont touché le groupe de journalistes, qui portaient clairement la mention « presse »...
Peu après la mort d’Abdallah, le journaliste de Reuters, l’AFP a retiré le langage attribuant les frappes à Israël...pour affirmer que les journalistes avaient donc été « pris dans des bombardements transfrontaliers ». Les modifications annulant l’attribution des frappes à Israël ont été effectuées par un rédacteur en chef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, censure faite à la suite d’une demande du siège parisien de l’AFP.
« C’était une situation très tendue. Nous venions d’apprendre que nos collègues Christina Assi et Dylan Collins avaient été grièvement blessés », raconte un journaliste de l’AFP sous couvert d’anonymat.
Au bout du compte l’ AFP a été contrainte de reconnaître qu’Israël était responsable des frappes . Tout cela sous la pression d’ une enquête conjointe avec Airwars publiée huit semaines après la frappe. 

Claire LAUTERBACH et Namir CHABIBI

Suite Ici

jeudi 18 janvier 2024

« Qui peut penser que les Israéliens vivront en paix après que l’irréparable a été commis ? »

Ciblage des journalistes palestiniens

 

 

Déferlement de haine raciste et de violences guerrières, la route de l'embrasement ?

 


 


Épuration ethnique en Cisjordanie et bande de Gaza, échanges de tirs sur les frontières Liban et Syrie, meurtres ciblés ou pas, nouveau front en mer rouge et Yémen, frappes de missiles en Irak, Syrie et réponse iranienne sur Irak, Syrie et Pakistan ...

La guerre est le seul horizon pour les USA dont le déclin s’accélère. Zombification des populations de Californie comme des autres grandes villes grâce aux drogues chimiques, endettement faramineux, quasi-sécession des états du nord ouest du pays, échecs industriels en série (Boeing civil et F35 et F22 Raptor, déclassement de la sidérurgie...), perte totale de crédibilité et d'influence, élargissement des BRICS+, perte du cache-sexe français et européen au Sahel pour les bases US privées d'infanterie mercenaire, échec du dernier essai de missile Hyper-véloce en mai 2023, recul du dollar sur tous les marchés... La liste est sans fin de l'affaissement US, à commencer par l'isolement diplomatique à la tribune de l’Onu sur l'épuration ethnique des Palestiniens ou deux pays défient le monde entier.

Quelques exemples de cette Terreur Intégrée










jeudi 7 décembre 2023

GAZA Un génocide automatisé par l'IA !

 

Du camp de concentration au camp d'extermination

En direct et temps réel sur le net...



En violant la première des lois humaine (celle du Talion) dont elle déforme le sens pour en faire son contraire, un retour à la sauvage  vendetta juive, la gouvernance israélienne montre son véritable visage. Marx dans "la question juive" avait parfaitement compris de quoi il s’agissait dès 1843.

6000 enfants morts en deux mois à Gaza, 512 enfants en presque deux ans en Ukraine, ou est l’erreur ?




Quels Otages ?





 


 









Artiste Palestinien censuré




vendredi 3 novembre 2023

Abjection et ignominie !


 

Alors que les peuples du monde protestent timidement au milieu d'une forêt de flics démocratiques, le peuple palestinien est massacré, éradiqué de Cisjordanie comme de Gaza.

LA MILITANTE PALESTINIENNE MARIAM ABUDAQA VIOLEMMENT ARRÊTÉE

La militante palestinienne qui devait regagner l’Égypte après la validation par le Conseil d’État de son arrêté d’expulsion a été violemment interpellée et est détenue à Paris depuis. Un rassemblement de solidarité avait lieu devant le commissariat du 12ème arrondissement ou elle était détenue, avant d'être transféré à la Préfecture pour accélérer la procédure d'expulsion. Lors du rassemblement, trois témoins nous ont raconté le déroulé de l'arrestation de Mariam Abudaqa, 72 ans, violentée par 4 policiers juifs en civils.


 


 






La flotte coloniale française aux ordres d’Israël envoi deux escadres militaires au prétexte de soigner les blessés palestiniens. Rien n'est plus faux ce déploiement militaire vise à renforcer l'escadre US qui livre les bombes pour massacrer le peuple palestinien: La preuve ?







mercredi 18 octobre 2023

Carnages et crimes de Guerre !

 

Hôpital Al-Ahly

Le 17 octobre, une frappe a touché l’enceinte de l’hôpital Al-Ahly situé dans le centre-ville de Gaza faisant des centaines de morts. Et qu'importe la raison technique de cette catastrophe*, elle est de toutes façons due à la campagne de destruction de Gaza voulue par Israël !

Un tel crime aura pour conséquence des campagnes d’attentats contre l'Occident pro-sioniste. Alexandrie, Arras, Pékin, Bruxelles, Chicago ... 

Un simple avant-propos...

L’assaut du Hamas et de ses alliés  le 7 octobre avait déjà rompu le "Pacte de sécurité" entre les populations juives d’Israël et leur État mais c'est maintenant la totalité des juifs qui ne connaîtrons plus la moindre sécurité partout dans le monde.

Cet état de fait est manifestement voulu et préparé de longue date par le clan Netanyahu. Les ficelles sont grosses. On veut nous faire croire qu'une opération aussi sophistiquée et massive, préparée depuis des années, est passée inaperçue des radars israélo-USA et que, par un heureux hasard pour le Hamas*, le front de Gaza était ce 7 octobre complètement dégarni.

Le contraste est mème frappant entre le professionnalisme du Hamas* qui a parfaitement planifié et exécuté son plan et la réponse brouillonne et improvisé de Tsahal !

Netanyahu et sa clique souhaitaient le choc du 7 septembre pour justifier l'éradication du peuple Palestinien. Des centaines de Bédouins palestiniens sont chassés de leurs terres. Une stratégie de déplacement orchestrée par les colons depuis 2017 et qui s’accélère de façon quasiment invisible depuis le 7 octobre. 

A la faveur de la guerre, les colons israéliens accélèrent le dépeuplement des collines de Cisjordanie, plus de 100 morts depuis le 7.

 Le réviso-sionisme montre son véritable visage, celui d'une laideur d'épouvante.

 

 

Laissons la parole aux Vrais Orthodoxes juifs inventeurs de l'anti-sionisme:

 

Proclamons ensemble :
LIBÉREZ GAZA — LIBÉREZ LA PALESTINE
OUI AU JUDAÏSME — NON AU SIONISME


Ce discours a été prononcé par les Juifs orthodoxes antisionistes lors du rallye pour la « Manifestation d´urgence pour stopper le massacre à Gaza », au Rockfeller Center, New York, le 27 décembre 2008, à 14 heures.

Puissent nos mots être agréables au Créateur. Que son nom soit sanctifié.

Assalaam Aleikhum

Le Monde entier est atterré par les atrocités actuellement commises par le régime sioniste à Gaza, atrocités de plus en plus graves et de plus en plus choquantes.

Les mots ne suffisent plus pour exprimer la douleur ressentie par l´ensemble de l´humanité quant au sort de la bande de Gaza et des Palestiniens.

Les Palestiniens sont soumis depuis plus de cent ans à un plan soigneusement conçu, visant à les chasser de leurs terres et de leurs foyers.

Tout au long de leur histoire, les sionistes ont eu recours à l´intimidation, à la guerre, au nettoyage ethnique et à un terrorisme soutenu par l´état pour réaliser leurs objectifs.

Voilà ce qu'est, a été et continue d´être l´agenda criminel de ce mouvement sioniste. Mais au-delà de ces crimes épouvantables, ils osent prétendre que ces actions infâmes sont faites au nom de la sainteté, au nom du Tout-Puissant, au nom du Judaïsme et des Juifs!

Il s´agit d´un ignoble et monstrueux mensonge!!

C´est profaner notre religion!!

Le Judaïsme interdit et rejette le sionisme et l´existence de l´état  «Israël». Les commandements du Tout-Puissant nous interdisent expressément d'avoir notre propre souveraineté dans cet exil céleste, de même qu'ils nous interdisent de nous rebeller contre quelque nation que ce soit. A La Torah des Juifs croyants, sous la direction des Rabbins les plus estimés du XXe siècle, s´est toujours opposée et a toujours lutté contre le sionisme, donc contre l´état  «Israël».

Au moyen de la propagation d´une peur belliqueuse, en réveillant leurs pires craintes quant à un conflit religieux et en leur faisant croire que les Arabes ont toujours nourri une haine profonde pour les Juifs, les sionistes ont malheureusement réussi, ces dernières années, à convaincre quelques membres de notre communauté religieuse et certains rabbins à ne pas rendre leurs terres à leurs propriétaires, le peuple palestinien. Ces sionistes font surtout valoir qu'à cause du nombre d´années depuis l´existence de l´état d´«Israël», les Palestiniens pourraient massacrer les Juifs si leurs terres leur étaient rendues; puisse le Tout-Puissant nous protéger.

Quiconque est familier des techniques et manigances de l´état sioniste est conscient de cet état de fait.

Avant l´avènement du sionisme, les Musulmans et les Chrétiens, les Arabes et les Juifs vivaient en paix, tant en Terre Sainte que sur les territoires musulmans. Questionnez vos grands-parents! Ils se souviennent de ces jours de paix! En fait, ce serait l´occasion idéale pour remercier tous les pays musulmans pour leur amitié, leur hospitalité et le refuge qu'ils ont offert aux Juifs à travers les époques.

Les sionistes s´appuient sur la Bible, la Torah, pour laisser leur imagination procéder au nettoyage ethnique du peuple palestinien et l´asservir. Quelle blague pathétique! Les Sionistes ont toujours été des hérétiques rejetant l´ensemble des principes fondamentaux de notre foi, et maintenant ils ont le culot, l´arrogance, l´audace, la chutzpa d´oser prétendre que leur comportement respecte l´enseignement de notre sainte Torah.

Nos écrits sacrés et nos grands Rabbins nous l´ont enseigné : il nous est défendu d´asservir ou d´oppresser qui que ce soit, il nous est interdit de profaner la Terre Sacrée en empruntant la voie de la violence, la discrimination ou la force militaire. Notre religion nous enseigne la justice. Notre religion nous enseigne la paix. Notre religion nous enseigne la compassion. En vérité, l´ultime prière et plus grand espoir des Juifs repose sur le jour où le Messie reviendra et que  les nations ne lèveront pas l´épée sur les nations et ne se feront plus la guerre ». Toutes les nations serviront Dieu ensemble, dans la paix.

Gouvernements du Monde, ce n´est pas par votre soutien au régime sioniste – à l´état d´«Israël»- que vous aidez le peuple juif. Au contraire, cette tragique erreur historique a mené à la tuerie et d´Arabes et de Juifs. Les gouvernements les plus puissants, en soutenant l´état d´«Israël», non seulement nuisent au peuple palestinien, mais contribuent inconsciemment à une montée d´hostilité envers les Juifs dans le Monde entier!

Frères juifs, nous vous en supplions! Ne vous laissez pas intimider par ces sionistes impitoyables et violents. Proclamez haut et fort votre indignation, votre douleur et votre sympathie pour le peuple de Gaza. Ceux qui méprisent la Torah et les enseignements de nos Rabbins, ceux qui ignorent les fondements éthiques et moraux de notre foi, ceux-là n´ont pas le droit de parler au nom des Juifs ou du judaïsme!

Nous devons dire au Monde entier que l´autonomie, la souveraineté et TOUS les droits des Palestiniens doivent être restaurés en Palestine. L´éthique et les valeurs juives l´exigent! La justice juive demande le retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers, leurs villages et leurs villes en Palestine. Dites haut et fort au Monde entier que vous soutenez l´état palestinien sur toute la Terre Sainte. Non pas en dépit de votre identité juive, mais bien à cause de cette identité.

à nos frères islamiques : laissez-nous parler pour les gens de Gaza, et s´il vous plaît, ne jugez ni la foi juive ni son peuple sur la base de cette folie passagère du sionisme. Les Juifs ont toujours été vos cousins et vos amis. Ne laissez pas votre compréhensible colère éclater sur ceux qui sont innocents de cette faute, qu'ils résident dans la Palestine occupée, en Europe ou n´importe où dans le monde.

Gens de toutes les nations, unissons-nous. Puissions-nous rapidement et pacifiquement, avec l´aide de Dieu, nous montrer dignes d´assister à la fin de l´occupation sioniste dans chacune des moindres parcelles de la Palestine, sans imposer ni souffrance ni effusions de sang.

Et puissions-nous mériter de voir, dans un avenir très rapproché, la révélation d´un Dieu unique régnant sur le Monde entier, servi par l´ensemble de l´humanité, dans une joyeuse fraternité. AMEN.

Proclamons ensemble :

LIBÉREZ GAZA – LIBÉREZ LA PALESTINE

OUI AU JUDAÏSME – NON AU SIONISME

www.nkusa.org

Le judaïsme condamne les atrocités commises par les sionistes à Gaza

Le judaïsme rejette l´état d'«Israël» et toutes ces atrocités

L´état d´«Israël»  – Hérésie, Vol et Meurtre

 

Ce petit film montre un sioniste enragé (et protégé par la Police française) frapper  violemment un jeune rabbin



Terroriste du Hamas

Résultat visible des destructions systématique de la ville.




* Au moins 4 groupes Palestiniens différents ont participé à l'attaque du 7 octobre. On attribut à l'Iran d'avoir permis l'unification militaire entre les différents groupes de la Résistance Palestinienne (Hamas, Jihad Islamique, les 2 FPLP et peut être d'autres encore).
 
* Le quotidien américain New York Times affirme d’abord que le projectile largement identifié comme responsable de l’explosion provient d’Israël… et non de Gaza. 
Mais le média affirme aussi que ce «missile visible dans la vidéo n’est probablement pas ce qui a causé l’explosion de l’hôpital. Il a en fait explosé dans le ciel approximativement 2 miles (environ 3,2 kilomètres) plus loin». En somme, cette vidéo largement utilisée pour étayer l’hypothèse d’un tir raté côté palestinien ne démontrerait en fait rien de tel. 
 

Archives du blog