mercredi 13 février 2013

Encore un meurtre de chômeur à Pôle Emploi



Un chômeur en "fin de droits" a mis fin à ses jours mercredi à Nantes en s’immolant par le feu devant l’agence Pôle Emploi proche de son domicile après s'être aspergé d’essence, selon les sources policières qui lui interdisaient l’accès aux locaux depuis qu'il avait prévenu de ses intentions d'en finir. Un flic de Pôle Emploi l'avait phoné la veille pour lui confirmer sa radiation définitive.

Le personnel est directement impliqué dans cette nouvelle affaire ou leur collaboration avec la police est démontré dans le but de forcer les chômeurs désespérés à se suicider ailleurs que devant leurs locaux. Cette agence doit être directement mise en cause, particulièrement ses salariés qui ne sont plus que des flics sociaux meurtriers au service du capitalisme et de l'oppression.

"...Le quotidien régional Presse Océan reproduit deux des courriels envoyés par le quadragénaire. «Aujourd’hui, c’est le grand jour pour moi car je vais me brûler à Pôle emploi. J’ai travaillé 720h et la loi, c’est 610h. Et Pôle emploi a refusé mon dossier», aurait-il ainsi écrit dans un premier mail envoyé mardi à 10h12.

Suivi de ce courriel transmis à 12h55, le même jour, selon Presse Océan : «Je suis allé à Pôle emploi avec 5 litres d’essence pour me brûler, mais c’est fermé le 12/02/2013; alors ça sera demain le 13 ou le 14, car ce serait vraiment préférable au sein de Pôle emploi merci.»
Selon le quotidien, la police, alertée, avait mis en place une surveillance aux alentours de l'agence Pôle Emploi concernée. Mais l'homme serait arrivé par une rue adjacente, hors de la vue des policiers.

Tout avait été entrepris par ces laquais du capital pour forcer le désespéré à mourir plus loin !

Si rien n'est possible autour de ce suicide effroyable c'est principalement à cause de l'utilisation de Facebouk (voir plus bas) comme instrument anti-social, ce qui fait parti des plans d'enfumage auto-bloquant tout développement de Mouvement Social réel ...
Si en Egypte le Mouvement contestataire à démarré en 2011 c'est qu'il est né à l'abri de Facebouk et autres "écosystème" propriétaires et fermés du Web2.
-----------

Rassemblement en solidarité à l'immolation d'un chômeur par le feu

Pole Emploi NANTES EST - 8 bis rue de la garde
Rassemblement permanent en solidarité avec l'homme de 43 ans qui a commis un geste désespéré, tous les jours vers 13h00, devant l'agence Pôle emploi, à Nantes. Ce demandeur d’emploi s’est immolé par le feu. L’homme est mort des suites de ses blessures selon les pompiers arrivés trop tard sur lieux.
►►OCCUPONS PÔLE EMPLOI◄◄
L’agence Pôle emploi est restée fermée au public ce mercredi après-midi après la scène terrible qui s’est déroulée devant ses locaux, et juste en face des Restaurants du cœur.
Demandons la fermeture définitive du lieu du Crime !
Nous recherchons des personnes sur Nantes intéressés à concrétiser ces rassemblements ! MERCI A TOUS

Liens:: http://www.facebook.com/events/215038405304137/
---------
Au Pole-Emploi de Vincennes, dans le 94, une nouvelle conseillere, Mme EVELINGER refuse de donner son 
mail pour qu'on lui envoie son cv, "C'est deja une faveur que de vous recevoir"...

NE TRAVAILLEZ JAMAIS !
video
Merci au Journal de Personne
http://www.lejournaldepersonne.com/2013/02/lhomme-de-nantes

ATTENTION NOMBREUSES CENSURES et contre-Feux car l'Etat a Peur (censures sur indymedia(s) et fakes bidons pour casser le mouvement, normal me direz-vous...)

Quelques dizaines de personnes ont tenté de se rassembler devant le Pôle Emploi où Djamal Chaab, chômeur en fin de droits d’indemnisation s’est immolé la veille.
Les lieux étaient bouclés par la police, une dizaine de fourgon CRS selon les personnes sur place et des fouilles systématiques. Plusieurs dizaines de journalistes étaient aussi présents. Une participante témoigne.

Il devait y avoir une quarantaine de militants, le même nombre de CRS formant un périmètre protégé autour du Pôle Emploi (fermé) et beaucoup de journalistes désœuvrés (imaginez une quarantaine de militants dans une zone indus à plus de trente mètres du lieu visé). L’ambiance était un peu morose, une indignation froide, heurtée par le déni d’expression des forces de l’ordre. Un dégoût. Franchement, l’agglutinement des journalistes faisant peine à voir.
Beaucoup de ceux qui n’ont pu participer dénoncent la précarité et souhaitent que le geste désespéré de Djamal n’est pas servis à rien. Un nouveau rassemblement est ainsi organisé à Nantes ce samedi 17 février à 15h Place Royale. Une journée nationale de rassemblement devant tous les Pôles Emploi pourrait ensuite suivre le mardi 20 février. https://www.facebook.com/events/215038405304137

Aucun commentaire:

Archives du blog